• AVATAR : juste énorme

    Mot à mauxEn général, je fuis les mega productions US comme la peste ! Il suffit qu'on fasse un gros battage autour de la sortie pour que je n'y aille pas.
    Etre fauchée aide aussi beaucoup à résister à la tentation.
    Curieusement, je suis passée entre les gouttes de la promo d'Avatar ce qui m'a permis d'en ignorer totalement le scénario et de le prendre en grippe avant de l'avoir vu.

    Et c'est tant mieux car j'ai vécu la plus intense expérience cinématographique de ma vie !Cela faisait plusieurs jours qu'on en parlait avec mon ami Maxou, mais son emploi du temps nous faisait repousser sans cesse le moment  d'aller voir ce que le marketing nous vendait comme l'évènement filmique de la décennie : Avatar de James Cameron
    Finalement, bravant le froid, rendez-vous au ciné où on projette le film en 3D.
    Petite salle, poussiéreuse en diable, public clairsemé, lunettes 3D sur le pif, je ne me suis pas préparée à ce qui va me cueillir au fond de mon fauteuil.

    Mon 1er choc est technologique : je découvre la 3D et c'est vraiment bluffant ! Pendant la pub, j'ai envie d'attraper les petits bonbons qui flottent autour de moi mais j'arrive à me retenir et ne pas passer pour l'arriérée de service.

    Quand  le film commence, la chaleur est au maxi dans la salle, et j'aurais quelques absences.
    Mais cela ne dure que quelques instants car le réalisme des images me tiendra bien réveillée.
    On est dans le film !
    Décors à couper le souffle ! Cetains passages sont d'une féerie grandiose et rappellent la magie des profondeurs d'Abyss (de James Cameron). On croit aux montagnes flottantes, à l'Arbre des Ames. Les scènes de combat prennent une dimension épique et brutale.
    C'est clair : je suis sur Pandora.
    Ça c'est pour la partie technique.

    L'histoire quant à elle n'est pas particulièrement originale : les cows-boys débarquent en force, armés jusqu'au dents, plus déterminés encore que les marines d'Alien 2 (toujour de James Cameron) pour piquer une source d'énergie à de bons sauvages à la Jean-Jacques Rousseau.
    Le méchant n'a rien à envier à Terminator (de... JC!), l'histoire d'amour est aussi belle que celle de Titanic de... James Cameron, et pourtant malgré tous ces clichés, la sauce prend.

    On prend fait et cause pour les Na'vi qui rappellent furieusement les amérindiens. D'accord, le message écolo-pacifiste est balancé sans grande finesse mais il est clair. Le dénonciation des guerres hégémoniques menées par les USA est tout aussi fin mais efficace.
    Je n'ai pu m'empêcher de penser au massacre de Wounded Knee, aux images du Viet-Nam et plus récemment de l'invasion de l'Irak.

    Le scénario est solide, bien ficelé. La bande son est superbe.
    Si l'on excepte la lumineuse et toujours solide présence de Sigourney Weaver, pas de stars dans ce film mais beaucoup d'acteurs de la série des New-York police judiciaire.
    L'interprétation est juste et que dire des Na'vi, beaux à couper le souffle.

    Si vous n'avez pas vu ce film, qu'il passe près de chez vous en 3D, allez-y de toute urgence car passer à côté de ce monument filmique serait presque pécher.

    « Noel fout les boulesCoucou me revoilou ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    9
    mali♡ Profil de mali♡
    Vendredi 25 Novembre 2011 à 11:17

    Bonjours,moi aussi je l'ai vue en 3D,c'etait genialle,l'histoire est assez compliquer mais apres on comprend vite

    8
    Vendredi 8 Octobre 2010 à 12:46

    bonjour , j'ai le dvd avatar mon fils me la acheter j'adore se film il est grandiose bonne apres midi bisous momo


     


    ps je ne peux pas aller sur un de tes blogs il me demande un mot de passe dommage

    7
    Vendredi 12 Mars 2010 à 22:43
    bonsoir ironspoon !
    Comment vas-tu ? bien j'espere ? Moi ça merci. Je n'ai pas été voir ce film, mais toi tu as beaucoup aimé ! tant mieux, ça vide la tête d'aller au ciné !
    passe une bonne soirée, bises a toi !
    6
    manou.
    Samedi 20 Février 2010 à 21:08

    Salut ma louloute
    J'ai mis dogdance en pause tu comprends pourquoi le moral oups.
    Mais je me régale a faire mistral grace a toi j'oublie un pt les Mer!!
    tel quand tu viens
    bisous et merci

    5
    manou?
    Mardi 16 Février 2010 à 22:53

    Comment vas tu mieux j'éspére
    j'attent ton coup de tel n"oublie pas que nous avons une pt boufffff a faire avec coca bien sur
    bisous

    4
    manou.
    Vendredi 12 Février 2010 à 19:38


    Coucou


    Enfin je vais pouvoir me relaxer.


    Ha les pts enfants sympas mais moi qui suis bien habitué au calme oups.


    La télé les cris les bagarres entre eux au secours.


    Ce soir un bon bain et dodo.


    Bisous

    l
    3
    Jeudi 11 Février 2010 à 22:23
    Je ne suis pas fauchée et j'ai éxhappé au battage médiatique autour de ce film, et pourtant, je ne suis pas attirée... Mais si je ne veux pas aller en Enfer, je dois voir ce film i je comprends bien ?! lol! D'autant que j'ai vu avec gourmandise la plupart des films de James Cameron, Terminator, Alien, Abyss... Et quand je te lis Ironspoon, j'ai l'impression d'être dans ma tête...
    2
    Furiae Profil de Furiae
    Mercredi 10 Février 2010 à 17:31
    Tu me retire les mots de la bouche, Ironspoon ! Je ne l'ai pas vu, moi, c mon homme qui l'a vu, mais le reste... ton article m'a serré le coeur, tant j'étais en symbiose, avec tes références sur les films de JC, et Sigourney Weaver, et les rappels du scénario... c exactement ce que je pense ! ah, ça m'a rappelé quand j'étais branchée ciné il y a quelques années, mais depuis bébé, et comme tu dis, porte-monnaie oblige... ton article m'a super tiltée ! Passe une bonne soirée !
    1
    Mercredi 10 Février 2010 à 13:45
    J'y vois encore un autre message que la physique tend à démontrer : celui des transferts d'énergie. Ce que nous ressentons influe sur tout notre environement...

    Pour moi, c'est un film pilier, au même titre que Star Wars.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :