• Femmes... enfin libres ? Education (1)

    Ce matin voyage sur l'eklablogosphère et je tombe en arrêt sur un article signé LlewellaEira (hmm orthographe non garantie) : De l'image de la Femme. Article très intéressant et qui fait voler en éclats bien des illusions, clichés et poncifs.
    On peut rouler des mécaniques mais force est de constater que le trait d'humour de Guy Bedos, dans les années 70, reste pleinement d'actualité !

    "Elles portent des minijupes, mais elles ont encore le cerveau en crinolines, ces connes!"

    Je fais partie de la génération post 68 qui, après que se furent dissipés les gaz lacrymos, reprit le flambeau de nos aînés mais avec une optique un peu mois anar.
    A 13 ans (et demi), je prenais mes premiers coups de matraque pour avoir manifester contre la guerre du Vietnam et à moins de 15 ans je défilais pour soutenir Simone Veil qui affrontait la hargne rétrograde et macho d'une Assemblée Nationale hostile à l'IVG.

    J'ai été élevée dans mes 4 premières années par mon grand-père maternel dont je n'ai mesuré la modernité qu'à sa disparition.
    A l'époque où on jetait des pierres aux "filles-mères", il a soutenu sa fille, ma mère envers et contre tout. Il a toujours détesté qu'on lui dicte sa conduite et appliquait ce principe aux autres.

    Il était à l'écoute de mes goûts et désirs (un peu trop car j'était une merdeuse tyranique) et a rapidement compris que les poupées et moi, ça ne marchait pas du tout.
    Mon environnement ludique était fait de garage, petites voitures, avions et autres jouets de... garçons.

    Si je le souligne c'est que nous commençons notre apprentissage sociétal à travers le jeu.

    Aux filles les poupons, les dînettes, les panoplies d'infirmière. Bon entraînement pour les années à venir : les gosses, la vaisselle, les couches et les métiers de fifille !
    Puis un peu plus tard, la Barbie barbante envahit la chambre : taille de guêpe, nichon agressif, blonde de préférence et bouche avenante.
    Le message, à peine subliminial est clair : femme d'intérieur et bimbo, les deux tu seras ou mauvaise femme on te jugeras.
    Aux garçons, les voitures, les panoplies de pompier, les armes : tu seras un homme mon fils !

    Ainsi en était-il de l'éducation par le jeu.
    Les choses ont-elles changé ?
    Rien n'est moins sur.

    Si l'évolution technique, forcément symbole de modernité, est passé par là, le clivage fille/garçon reste fortement marqué.
    Quand bien même le jeu vidéo a-t-il remplacé le poupon, les thèmes des jeux différent d'un sexe à l'autre : aux filles les simulations domestiques où on aménage la maison, on fait virtuellement les courses, on agrandit virtuellement la famille et on apprend à rester coquette, quand même.
    Aux garçons les guerriers, issus de l'heroic fantasy ou de la science fiction, body buildés, musclés et invincibles, qui tirent sur tout ce qui bouge. Ou encore le sport virtuel ou les jeux à thème financier (des fois qu'un trader sommeille en eux).

    Si le support diffère, le fond est inchangé. La barrière est toujours là.
    Et nombre de parents de ma génération, oublieux des revendications passées, renouent avec les schémas qu'ils condamnaient alors.

     Comment espérer une évolution quelconque sur des fondations archaïques ?
    (à suivre)

    « Un parfum de Grèce envoyé par PlinettY a du soleil ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    6
    Dimanche 23 Mai 2010 à 11:07
    C'est bie vrai ce que tu dis. On croit à l'évolution, mais ce n'est que de la poudre aux yeux. Tout est pareil, mais présenté autrement. Les filles sont dès leur plus jeune âge conditionnées pour LA MAISON et les garçons POUR LA BAGARRE !!!! Je pense que l'on est pas près de se débarrasser de ces clichés. Finalement à l'échelle du temps, le moyen âge n'est pas si loin et le temps de nos parents très, très proche. Il nous agrafe encore. Et comme l'être humain a la mémoire courte, il est exact que celles qui se sont battues pour revendiquer l'égalité n'appliquent pas toujours cette logique à leurs enfants. La vie est ainsi faite. C'est assez déplorable. Bisous - Chantaloup
    5
    Vendredi 14 Mai 2010 à 22:14
    J'approuve ton article. Malheureusement ça risque de continuer encore un moment car vu la mentalité des ptis cons, on risque pas d'etre mieux considérées.

    4
    Vendredi 14 Mai 2010 à 22:09
    Coucou Ironspoon !

    comment vas-tu en ce vendredi soir ? bien j'epere ?
    moi ca va merci, et merci pour cette superbe créa qui m'a beaucoup touchée en encore plus tes coms !
    3
    Vendredi 14 Mai 2010 à 16:30

    je ne saurais qu'oi rajouter tous est dit bonne fin de journée bizzz

    2
    Vendredi 14 Mai 2010 à 12:48
    coucou
    tout à fait, et cela restera encore longtemps je pense !
    et la future femme se devra toujours d'être jeune belle et sexy , les images de femmes nues et aguicha,tes bien évidement..;
    les futurs hommes eux, pas de soucis, même vieux, moches et bedonnant ils trouveront même des jeunettes !!!
    et ce cliché n'est pas prêt de s'en aller, y a qu'à voir le nombre
    de plus en plus impressionnant sur les blogs
    de "pin-ups" nues .... et chaque commentaire correspondant de
    la gente masculine ( et même de certaines femmes )
    qui disent 'tes images sont superbes " etc , ben tiens !...
    quand les filles comprendront qu'elles ne doivent pas être jeunes,jolies et sexy ( et bonnes au lit en plus),
    et que les garçons arrêteront de faire "des tableaux de chasses"
    pour épater les copains,
    peut-être y aura t-il évolution !
    quand les patrons arrêtrons de n'engager que des "jeunes, sexy"
    laissant toutes les autres sur le carreau...
    j'en passe et des mailleurs, car sinon, tu vas avoir un commentaie de vingt pages au moins, c'est que ton article à matière à discussions lolll
    passe une onne journée
    j'espère avoir un peu de soleil demain pour le baptême de ma petite Célie !...
    bisous
    1
    Vendredi 14 Mai 2010 à 11:06
    Excellente analyse...j'applaudis des deux mains...! avec quelques détails que tu donnes sur ta vie de jeune fille, et même de fillette, je comprends un peu mieux le sens de ton billet "l'obscurité"..et je te fais plein de bises pour cette journée encore grise et froide...
    suis bien contente que la boiboite soit bien arrivée et la dame entière..
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :