• Nouvelle ère

    Les images de la Bastille cette nuit ont été une pause dans le maelstrom qui attend le pays au lendemain des élections.

    Si je suis indéniablement marquée à gauche, il n'en reste pas moins que la lucidité impose d'être soucieuse car la situation du pays n'est pas enviable et ce qui attend le nouveau président est loin d'être réjouissant.

    Hollande avait prévenu dès le meeting du Bourget : il va falloir continuer à faire des efforts. On s'en serait un peu douté mais les marges de manoeuvre restent limitées.

    Une victoire électorale oui... mais quel avenir ?

    L'élection de François Hollande est une victoire certes, mais une victoire à la Pyrrhus avec un faible écart entre les deux candidats. Le report des voix du FN sur le sortant n'y est pas pour rien et on ne peut parler de "vague rose". De là à en déduire qu'il s'agit plus d'un vote de rejet que d'un vote d'adhésion, je franchis le pas.

    Il va falloir beaucoup de conviction et volontarisme au nouveau président pour assumer deux tâches nécessaires à la reconstruction de notre pays : la maîtrise budgétaire et la réconciliation nationale.

    Car dans le bilan sarkozyste, si tout n'est pas à jeter aux chiens (il faut que je cherche un peu), il y a cette "rupture" tant promise et peu assumée.
    Non pas une rupture politique car au final le sortant n'a fait qu'appliquer les bonnes vieilles recettes de l'ultra-libéralisme vorace, profits croissants d'une minorité au prix d'une austérité accrue pour la majorité du peuple, et de la gouvernance à tendance monarchique façon 5ème république, mais en pire.
    Mais il y a la rupture avec une certaine idée de la grandeur nationale, une certaine idée de la démocratie et de la République.

    Ce qui avait été il est vrai commencé sous Mitterand a été parachevé avec l'appétit féroce de pouvoir, et la personnalité même, de l'encore locataire de l'Elysée : la banalisation et la "dédiabolisation" de l'extrême droite et son idéologie de haine.
    Je n'en tiens pas Marine Le Pen pour responsable car après tout, elle était dans son rôle et notre démocratie n'a pas pour but de baillonner un parti.
    Mais j'en tiens pour comptable devant la Nation le futur ex-président qui, par sa stigmatisation systématique de certaines composantes de notre société, a définitivement et durablement défiguré le visage de Marianne.

    Alors que le rôle du Président, tel que défini par l'article 5 de la constitution française de 1958, est de garantir le respect de celle-ci, y compris l'article 1, Nicolas Sarkozy a tout au long de son mandat désigné de nouveaux boucs émissaires en fonction de évènements et des sondages : roms, immigrés, chômeurs, corps intermédiaires, la gauche, le centre, la pluie, la neige... Dès août 2010 (et même avant), je dénonçais ici-même le danger de cette fragmentation de la société qui est aujourd'hui telle une grenade dégoupillée mais dont on ignore le délai d'explosion.

    D'aucun m'objectera à juste titre qu'il y a des problèmes plus graves, le  chômage, la précarité, la santé, le pouvoir d'achat, la dette (tiens... super Sarko n'aurait-il donc rien réglé ?)...
    Certes.

    Mais tout gouvernement a besoin pour gouverner d'une sérénité et d'une cohésion nationale. Or les scores d'hier montrent que le 3ème tour sera d'une férocité terrible et les discours tenus hier, tant par Marine le Pen que par les membres de l'UMP, ainsi que les micros-trottoirs au sortir des meetings durant la campagne annoncent d'ores et déjà ce qui peut être considéré comme une guerre d'idéologies sale et dévastatrice pour le pays. Les droites vont s'entredéchirer, le centre suivra pour exister au risque de se renier et les gauches tiendront des comptes d'apothicaires pour siéger.
    La faible majorité d'hier risque fort d'annoncer la cohabitation de demain où le Front national sera un détestable arbitre lors des législatives..

    Et point n'est besoin d'être cheminot pour savoir que le train des réformes ne peut être mené à bon port sur les rails de la discorde nationale.

    « Présidentielle 2012Bonne Fête à toutes ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    3
    jolana
    Lundi 14 Mai 2012 à 11:12

    Eh oui, Iron parles pas de malheur ! la coabitation , tu rigoles pas ! quelle misère .. pourvu que François (Fanch) en breton ne soit pas trop "chahuté" par les zautres et le pouvoir çà use, çà use .. bonne chance à lui .. qui vivra verra ! les dés sont jetés !

    Bises +++++

    2
    Vendredi 11 Mai 2012 à 22:06

    Je te sens comme soulagée lol! croisons les doigts et souhaitons bonne chance au nouveau président.

    Ne parle pas de malheur! la cohabitation serait une pire chose pour la France.

    Espérons qu'il ne décevra pas...

    Douce vie en rose...

    1
    faustine8400 Profil de faustine8400
    Mardi 8 Mai 2012 à 07:21
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :