• La météo sera avec moi tout le long de mon court séjour, donnant à Prague l'apparence d'un kaléidoscope festif avec ces façades roses, jaunes, bleues... et grises aussi.

    Mon œil et mon Nikon ne savent plus trop où se fixer, je suis en pleine orgie visuelle !
    Alors je muse d'une rue à l'autre, heureuse comme une kleptomane dans un grand magasin et je continue ma moisson sous un soleil de plomb : ici le climat est continental et la fraîcheur océane n'est qu'une vague notion climatique...

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Comme l'aurait dit Coluche "C'est pas confondre !". Quoique...

    J'avais peu apprécié le tour que prenait la campagne présidentielle avec cet ancrage à l'extrême-droite et la disparition progressive d'une droite républicaine et démocratique. Certains caciques de l'UMP ont bien essayé de se démarquer en s'auto-proclamant "droite sociale" bien qu'ayant voté avec application tous les textes qui ont vidé le pacte social de la Résistance de toute substance. RIP le gaullisme.
    C'était la veillée funèbre de la droite républicaine.

    Cette campagne des législatives en est l'enterrement et pas de première classe...

     

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • C'est dûment renseignée par l'hôtesse de la pension que je vais prendre le métro.
    Il faut être fou pour rouler en bagnole à Prague. Tout d'abord parce que question transports en commun, il y a tout ce qu'il faut, voire trop : tramway, bus et donc métro maillent la ville efficacement.

    Bus et tramways semblent être prioritaires et entre les deux, il faut être kamikaze ou alors sacrément bien connaître la ville pour oser rouler ! Ou suicidaire !

    Direction donc la station Karlovo Namesti, l'appareil toujours à la main.

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Ce qui m'a étonnée à Praha (en local) c'est le nombre de maisons avec des fresques peintes en façade. J'ai pensé que c'était là pure démarche artistique mais non.

    A en croire un Pragois, ces peintures servaient en fait à identifier les maisons à une époque où il n'y avait pas de numéros d'immeubles. Ainsi dans la rue X on cherchait la maison avec un cupidon tenant une brache de gui, par exemple. Je me demande à quoi ressembleint les adresses postale... ?!

    Puis s'adaptant aux mœurs européennes, des numéros sont venus orner les façades. Aaaah ! Bien plus pratique, me direz-vous. Po.ur les Pragois, peut-être mais je ne compte plus les fois où je me suis paumée en cherchant le numéro X de tel ou tel bâtiment.
    Regarde bien la photo en dessous et tu vas comprendre : y a 2 numéros ! Un rouge et un bleu. Lequel est le bon ? tu le sais quand tu as trouvé car moi, je n'ai rien compris aux explications !

    Les rues à Prague... sportif !

    Nan ! la plaque rouge ce n'est pas l'année ! ;)


    1 commentaire
  • Lorsque mon disque dur externe a planté, j'ai bien cru avoir dénitivement perdu ces photos !

    Or moi qui ne suis pas fan de photos (enfin si, celles des autres et vous allez vite comprendre pourquoi) lorsque je découvris Prague en 2008, ce fut un vrai coup de foudre et je n'eus plus alors qu'une hâte : acheter un appareil. Ce n'est qu'un petit Nikon mais il me permettrait ainsi de ramener en France un peu de cette ville qui a ravi mon cœur.

    Franz Kafka écrivait à son ami Oskak Pollak "Prague ne nous lâchera pas, la petite mère a des griffes". Dans le car qui me ramenait en France, j'en fus convaincue : j'étais en larmes à l'idée de quitter cette ville et je n'étais pas la seule. De l'autre côté de l'allée, une jeune Française était dans le même état. Cette ville nous avais touchées en plein cœur !

    Je n'ai passé que 5 jours dans cette ville, mais 5 jours d'émerveillement, le nez en l 'air, les yeux trop petits pour tout voir.
    Je n'ai conservé que 300 photos, et encore, mais en ne visitant que 5 ou 6 endroits.

    En route, je vous emmène !

    Lire la suite...


    3 commentaires