• Rigueur... morale

    Ah que c'est grand !
    Ah que c'est beau !
    Enfin de la rigueur et de la hauteur morale... au niveau des talonnettes présidentielles!

    L'exemple viendra désormais d'en haut : pain sec pour tout le monde !

    On est prié de ne pas se marrer, de croire.
    Ayons foi en celui qui a toujours prôné un "état irréprochable" et qui en a toujours montré l'exemple.
    Fidèle à sa méthode (ou à son manque de méthode ?), devant les scandales successifs mis à jour par le Volatile Enchaîné du mercredi, que la Coupe du Monde peu glorieuse de notre équipe n'aura pas masqués, le président encore une fois réagit dans l'urgence par effet d'annonce.

    Les affaires Estrosi, Hortefeux, Amara, Blanc, Joyandet, Boutin, Yade, Woerth en moins de deux mois ont "terni l'image de la France" tant à l'intérieur qu'à l'international, plus sûrement que le comportement des Bleus.
    Et cela tombe très mal quand on demande aux Français un nouvel effort, sur les retraites entre autres.

    Certes, le pays est conscient que la situation financière nécessite des mesures drastiques et une maîtrise des dépenses mais depuis des années il est clair que la politique économique suivie depuis Raffarin2 ne pouvait qu'aboutir à la situation que nous connaissons actuellement.

    Et l'efficace et omni président de réagir en annonçant des mesures qui, espère-t-il, vont caresser les Français dans le sens du poil.

    Mesure phare de l'année : suppression du pince-fesses du 14 juillet. Tout un symbole ! Ce fameux 14 juillet qui commémore l'abolition des privilèges a certes depuis longtemps perdu de sa substance mais la traditionnelle garden party accueillait quelques manants en donnant le temps d'un instant un petit air de populisme (au sens noble du terme) aux ors de la république. 700.000 € d'économies. Eh bé putain ! ça c'est de la mesure m'âame Michu !
    On espère que cela paiera le Tahiti douche à bord de son nouveau joujou volant !

    Petite piqûre de rappel : en 2007 le ci-devant Tsarkozy s'augmentait modestement de 172 %. En 2008, le budget de l'Elysée augmentait de 18,5 % et les dépenses de fonctionnement de 21,7 % alors que dans le même temps le budget de l'Etat n'augmentait que de 2,8 %. En 2009 les dépenses de l'Elysées n'augmentaient "que" de 2,5 % par rapport à l'exercice précédent.
    En 2009 les dépenses de déplacements de l'Elysée augmentaient de...51 % par rapport à 2008 !
    Tiens!... juste pour se faire du mal : 3,1 millions. C'est, selon l'Express, le coût du concert de J. Hallyday le 14 juillet 2009 ! et pendant ce temps les associations culturelles crèvent après la taille de 33 % décidée sous Raffarin2 sur leur subventionnement.

    Alors imaginons la gabegie en prenant le gouvernement dans son ensemble !
    Les mesurettes poudre aux yeux ne peuvent pas cacher la réalité : crise ou pas crise, la gestion sakorziste des deniers de l'Etat est tout simplement catastrophique et irresponsable. Bouclier fiscal pour les mieux nantis, environ 15 milliards d'euros par ans, la TVA à 5,5 % pour la restauration sans garantie de contrepartie, environ 3 milliards, suppression de la taxe professionnelle, sans garantie de maintien ou de créations d'emplois, niches diverses et variées... Mais des coupes drastiques dans les domaines essentiels de la vie de la nation : la Santé et l'Education.

    Le Napoléon à talonnettes nous avait promis une rupture. Promesse tenue.
    Notre société est explosée, laminée. Il a réussi le formidable exploit de nous ramener à une société digne de Zola et de Georges Orwell, de ressuciter la lutte des classes, faire renaître la misère et renforcer les privilèges.

    Marianne et le Parisien du 7 mai 2007 rapportaient ses mots de celui qui est censé (sensé ?) incarné la grandeur de la France :

    "Je serai un président comme de Funès dans le Grand Restaurant: servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J’adore"

    Parole tenue et à méditer à l'aube de 2012...


    « Bad day...Coucou, ça va ? moi... ça ira. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 30 Juin 2010 à 18:53
    No comment ! La misère s'installe, elle va être présente de + en +, la classe moyenne va disparaître et il y aura des très pauvres et des très riches. Mais le pire, c'est qu'il est très possible qu'il repasse en 2012 le starkozy, d'après mon sondage "radio Chantaloup", tout le monde n'a pas compris, mais tout le monde se plaint .... Alors ....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :