• Vox populi : vox dégueuli

    Nous ne remercierons jamais assez Nicolas sarkozy, Eric Besson, Brice Hortefeux et la votation helvétique à propos des mosquées ainsi que les media qui ont fait caisse de raisonnance.
    Ils ont été, sciemment ou non, les vecteurs de propagation d'une épidémie contre laquelle nul ne semble vouloir trouver de vaccin : l'islamophobie.Alors que le débat sur l'identité nationale fait rage et met à jour les résurgences d'un nationalisme qui s'exacerbe, le résultat de la votation suisse à propos des minarets vient polluer un débat qui aurait du nous grandir et qui risque fort de mettre à jour les stigmates d'une peste idéologique : l'islamophobie.

    Ce qui n'était qu'une question architecturale dans un pays voisin est devenue un débât "d'idées" qui s'étale (se répend plutôt) comme une marée noire, nauséabonde. D'une guerre de clochers on arrive à une "guerre" de religions et par phénomène "bande de billard" une résurgence de la ratonnade verbale.
    Ce que j'ai pu lire au fil de la Toile fait froid dans le dos.

    Alors que les moyens de s'informer se sont multipliés et vulgarisés, alors que la fenêtre sur le Monde s'est élargie, les esprits semblent au contraire s'étriquer.
    Les amalgames entre islamistes et intégristes, la peur du muezzin  qui appelle au Jihad sous nos fenêtres, le déferlement de hordes barbues sur nos bonnes terres chrétiennes : voilà ce qui apparaît sur le Net.
    Nous étions un peuple que le monde admirait pour son ouverture philosophique et culturelle, nous étions un peuple cité en exemple pour son modèle de république, au même titre que Marc Aurèle. Aujourd'hui nous sommes une foule qui régurgite les poncifs assénés par des media subjectifs, nous résonnons sans raisonner.
    Je crains le jour où nous serons rattrapés par l'écho de notre haine : l'ignorance amplifie le son.

    "Toutes les fois que la tyrannie s'efforce de soumettre la masse d'un peuple à la volonté d'une de ses portions, elle compte parmi ses moyens les préjugés et l'ignorance de ses victimes." Marquis de Condorcet
    Le Débat
    « Les Restos du Coeur »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Samedi 19 Décembre 2009 à 23:42
    Ah!ah!ah! Le danger des bactéries buccales...PTDR !
    Bonne soirée à toi aussi
    4
    Furiae Profil de Furiae
    Samedi 19 Décembre 2009 à 22:20
    La France telle qu'elle fut le plus idéalement décrite et faîte n'est plus, malheureusement, ce n'est plus qu'un souvenir, peut-être une chimère d'ici quelques années. Mais il est vrai que les gens ont vite fait d'avoir des préjugés et de mettre les modérés et les extrêmistes dans le même sac. C un peu comme pour les homosexuels : ce qui relève des convictions et de la vie eprsonnelle, du moment qu'on ne cherche pas à nous l'imposer et à mauvais escient, pourquoi aller y fourrer notre nez et le présenter ainsi ? C comme si on me surprenait en train d'embrasser mon homme à pleine bouche à ma fen^tre à contrejour et qu'on en faisait un reportage préapocalyptique sur le danger des bactéries buccales !
    Ah oui, au fait j'étais venue te souhaiter une bonne soirée alors, bonne soirée !
    3
    Dimanche 13 Décembre 2009 à 14:08
    Je ne suis pas certaine qu'il s'agisse juste "d'islamophobie".  De façon plus générale, je pense à la "religionphobie" ou je ne sais pas comment il faut dire...

    Chez nous en Belgique, un débat est ouvert au parlement pour séparer en tous cas et en tous lieux Etat et Eglise.  Bon, c'est un peu normal au 21è Siècle.  Seulement... la conséquence est que dans les cimetières, les tombes ne pourront plus arborer de symboles religieux car les cimetières sont des lieux publics...

    Ma mère a toujours été pratiquante, ce qui ne fait pas d'elle une intégriste pour autant et lorsqu'elle partira, pas de croix donc sur son lieu de dernier repos.  Pourtant, je suis persuadée qu'elle y tiendrait !

    A Anvers, on a interdit à Saint Nicolas d'arborer les symboles chrétien.  Un peu difficile quand on sait qu'il s'agit d'un Evêque Catholique.

    J'ai un peu l'impression que beaucoup de gens confondent laïcité avec athéïsme imposé !  Bizarrement, ces chers politiciens qui s'appretent à vôter de telles âneries, envoient leurs enfants dans des écoles catholiques...  Y compris les libéraux, les écolos et même les socialistes.

    On discute aussi pour remplacer les croix vertes sur les façades des pharmacies par un symbole moins "chrétien".  Après il y a encore une pétition qui circule dans un quartier bruxellois demandant tout simplement la démolition de l'église.

    C'est moins spectaculaire qu'un référendum public au sujet de minarets mais au final ça revient un peu à la même chose.
    2
    Douce_
    Vendredi 11 Décembre 2009 à 15:27
    Je suis , moi aussi , atterrée par tout ce que je lis...pincez-moi c'est un cauchemar! Ce que je soupçonnais depuis longtemps sur cette blogosphère se met au jour; cette haine qui couve, qui ne dit pas son nom et qui n'a besoin que d'un peu de bêtise pour croître. Je préfère prendre du recul par rapport à cette horde sauvage, mon sang bouillonnant pourrait me faire écrire ce que je pense et il ne vaut mieux pas, puisque sur cette fenêtre de soi-disant ouverture on se fait insulter quand on donne son avis. Le pire c'est que ces personnes se prennnent pour des penseurs ! et tous ceux qui aiment et voient leur prochain comme un être humain avant toute autre considération sont pour eux des inconscients! oui, parce que , eux, ont la science infuse....il y a de plus en plus de théières avec un lourd couvercle sur la toile! Amalgames... caricatures... étiquettes...sont les signes d'une stérilité mentale.Dommage! nous pourrions faire tant de belles choses en se donnnant la main!
    1
    Jeudi 10 Décembre 2009 à 19:28
    L'évolution des médias et notre sterilité philosophique mène effectivement une grande partie de la population à tomber dans les idées préconçues, les poncifs.
    Si l'islamophobie connait un tel "succés" c'est bien car on ne réfléchit plus. Les stéréotypes nous sont servis toute la journée sur un plateau et ce concernant toutes les communautés.
    On a tendance à faire des autres une carricature ne voulant pas faire l'effort de voir en eux un peu de nous même.

    Si il y a une chose qu'il faut regretter et qui est la cause de beaucoup de nos problèmes c'est bien notre stérilité intelectuel. A croire que les grands penseurs ont laissés place aux grands showman...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :